Oculus annonce un tournoi VR pour la charité où il y aura 100 000 dollars à gagner !

Oculus a utilisé la réalité virtuelle pour plusieurs initiatives caritatives telles que son programme VR for Good. Aujourd’hui, la société a annoncé un nouveau programme caritatif, le VR Charity (charité) Challenge, qui se déroulera dans quelques jours.
Le défi est assez simple : deux équipes de cinq joueurs s’affronteront pour un prix de 100 000 dollars, qui ira à l’un des deux organismes de bienfaisance, Take This, une organisation à but non lucratif œuvrant dans le domaine de la santé mentale au service de la communauté du jeu, ou Stack Up, qui œuvre pour rassembler les anciens combattants dans un environnement favorable.
Le VR Charity Challenge se déroulera du 13 au 16 décembre et elle sera chaque jour consacré à un titre VR différent. Le jeudi 13, ce sera l’excellent Keep Talking and Nobody Explodes, le vendredi 14, Face Your Fears, le défi du samedi 15 sera Dead and Buried, le dimanche 16, les concurrents devront faire face à Creed : Rise to Glory.
Et qui fera face à ces défis ? Un groupe de joueurs de YouTube ainsi que d’autres personnes. Sur le Team Stack, vous trouverez Jon Sandman, ChilledChaos, STPeach, Austen Marie et Magnusbeasticus. Les membres de cette équipe sont Pamela Horton, The Missessmae, Sohinki, Lemming et Panser.

Rendez-vous au défi caritatif VR ou à la chaine YouTube Oculus tous les jours afin de voir comment chaque défi s’est déroulé.

La VR aide les voyageurs et les patients des soins dentaires à se calmer !

Lorsque Shaun Denis veut se détendre au travail, il entre dans une pièce calme, équipée de quelques fougères et d’une chaise. Il enfile un casque VR et des écouteurs et il s’immerge dans un autre monde.
Pour Denis, le directeur général de la société immobilière canadienne Umber Realty, à Ottawa, ces minutes sont consacrées à la méditation solitaire. C’est un outil sur lequel il s’appuie régulièrement pour se soulager.
Il n’est pas le seul dans sa société qui utilise cette salle. La société a mis en place ce système il y a six mois afin que les travailleurs puissent utiliser un casque Oculus Go pour regarder une marche lunaire, faire un tour virtuel en montagnes russes ou accéder à une application de méditation.
“Ils prennent juste une pose de 10 ou 15 minutes, puis ils reviennent au travail”, a déclaré Denis à CNN Business.
Umber Realty est l’une des rares entreprises qui offrent des cabinets de dentiste aux compagnies aériennes, ainsi cette dernière utilise la réalité virtuelle pour aider les gens à se détendre.
Les recherches montrent que la VR peut aider à réduire la douleur et l’anxiété. Cependant, si vous cherchez à savoir comment cela fonctionne, on n’a pas encore une réponse certaine. Les experts pensent généralement que cela est lié au pouvoir de la technologie, car elle permet de distraire les gens.
“Quels que soient leurs problèmes, quels que soient leurs stress, ils peuvent littéralement quitter la réalité et entrer dans un monde totalement différent”, a déclaré Denis.
Les casques de réalité virtuelle n’ont pas encore attiré beaucoup de consommateurs, mais ils sont suffisamment puissants et économiques pour que les entreprises envisagent d’investir dans ces casques afin de rendre les employés et les clients plus heureux.

Chez le cabinet dentaire

Certains cabinets dentaires proposent des services de réalité virtuelle aux patients pour les aider à se détendre.
Certains cabinets dentaires proposent des services de réalité virtuelle aux patients pour les aider à se détendre.
Source de l’image : edition.cnn.com

OperaVR permet aux patients dentaires de regarder des scènes de nature apaisantes derrière les lentilles d’un casque Pico Interactive VR tout en travaillant.
Bryan Laskin, dentiste et fondateur d’Operability, la start-up derrière OperaVR, a déclaré qu’ils utilisent la VR pour les patients anxieux, ainsi que pour les personnes qui n’aiment pas voir quelqu’un se rapprocher de leur visage.
Laskin a affirmé que la VR a également un effet de sédation “profond” sur les gens, ainsi cette technologie est beaucoup plus utilisée que l’oxyde nitreux, car des études ont montré qu’elle peut réduire la douleur des personnes qui ont des brûlures causées par des opérations.
Laskin a déclaré que son cabinet dentaire est l’un des premiers dans le monde qui utilisent la réalité virtuelle.
“Une fois qu’un patient porte un casque VR et qu’il est détendu, c’est une meilleure expérience pour tout le monde”, a déclaré Laskin.
OperaVR permet aux dentistes d’offrir aux patients des vidéos en 360°, comme une vidéo où on voit des animaux dans une forêt. Le dentiste contrôle la vidéo et le son via un site Web dédié à cela.
Les vidéos, développées par Operability ont une durée d’une minute jusqu’à 20 minutes. Comme les dentistes veulent que les patients restent assis durant les procédures, ils n’utilisent pas des vidéos à 360 degrés afin de s’assurer que les patients ne tournent pas leur tête.

Dans l’air

Des compagnies aériennes telles que XL Airways France, Turkish Airlines, British Airways et Alaska Airlines utilisent cette technologie pour leurs vols.
Des compagnies aériennes telles que XL Airways France, Turkish Airlines, British Airways et Alaska Airlines utilisent cette technologie pour leurs vols.
Source de l’image : edition.cnn.com

Tout comme aller chez le dentiste, voler dans l’air peut aussi causer l’anxiété. Pour certaines personnes, c’est ennuyeux de rester assis au même endroit pendant des heures. Afin de rendre les voyages plus agréables, certaines compagnies aériennes prêtent aux passagers de première classe un casque VR de la startup SkyLights.
Les passagers peuvent l’utiliser pour regarder des films 2D et 3D, ainsi qu’il y a même des programmes destinés aux enfants.
David Dicko, PDG de SkyLights, et ancien pilote d’Air France, a déclaré que la compagnie avait conçu son propre casque car elle souhaitait que les passagers aient des casques VR plus confortable afin de pouvoir les porter tranquillement.
En 2017, certaines petites compagnies aériennes telles que XL Airways France ont commencé à utiliser les VR. Turkish Airlines, British Airways et Alaska Airlines ont toutes introduit cette technologie durant cette année.

Oculus est le leader du marché VR selon les statistiques de ce troisième trimestre 2018

Le marché des casques de réalité virtuelle (VR) et réalité augmentée (AR) est en croissance selon IDC. Les statistiques de ce troisième trimestre 2018 ont enregistré une croissance de 9,4%, cette croissance est due grâce au lancement des nouveaux casques VR autonomes tel que l’Oculus Go. Ce casque VR autonome “pas cher” a permis à Oculus de devenir le leader du marché des casques VR. La société japonaise Sony est classée à la seconde place dans le marché des casques VR.

Casque VR Oculus Go

Casque VR autonome Oculus Go

Ce 4 décembre dernier, IDC a publié son rapport trimestriel concernant le marché des casques de réalité virtuelle et réalité augmentée. IDC a annoncé qu’il y a une croissance de 9.4% dans le marché VR durant ce troisième trimestre 2018.

1.9 millions de casques de réalité virtuelle ont été vendus

Ce chiffre de vente a été réalisé grâce aux casques VR autonomes, c’est à dire les casques VR qui ne nécessitent ni un smartphone ni un ordinateur pour fonctionner. L’arrivée de ce type de casque VR sur le marché a attiré beaucoup d’utilisateurs, et cela a permis au marché de la VR d’avoir un succès, car les casques VR qui nécessitent un smartphone pour fonctionner tel que le Gear VR de chez Samsung ou l’Oculus Rift qui nécessite un ordinateur avec de bons configurations pour fonctionner n’ont pas connu un grand succès. Même si 1.9 millions de casques VR de tout type ont été vendus lors de cette période, on est toujours loin des chiffres de vente du marché des smartphones ou même les ordinateurs, cependant le marché VR a progressé de 8.2% si on compare avec le chiffre de vente réalisé au troisième trimestre de l’année dernière.

Les casques VR nécessitant un smartphone sont en voie de disparition

Les casques VR qui nécessitent un smartphone pour fonctionner comme le Samsung Gear VR ou le Google Cardboard ont connu une baisse de de 58,6%. Le géant coréen a investi dans la VR aux USA, il a offert un casque Gear VR gratuitement lors de chaque achat d’un Galaxy S dernier cri, cependant, il semble s’en être détourné depuis deux ans.

250 000 unités d’Oculus Go et Xiaomi Mi VR ont été vendus !

Les casques VR autonomes ont représenté 20,6% du marché, l’Oculus GO, ainsi que sa variante chinoise le Xiaomi Mi VR qui a été fabriquée en collaboration avec Oculus ont connu un grand succès, car 250 000 unités ont été vendues dans le monde. Les casques VR pour les consoles de jeux vidéo et pour les PC ont aussi été beaucoup vendus, l’année dernière Sony a écoulé 463 000 unités de son PlayStation VR (PSVR), et Oculus a vendu 300 000 casques Oculus Rift, sans oublier la firme taïwanaise HTC qui a vendu 230 000 casques VR de type Vive et Vive Pro.

Oculus prend la place de Sony, et devient le nouveau leader du marché VR

Si on compare avec Sony, Oculus est devenu le nouveau leader du marché des casques VR selon le nombre de ventes réalisé des casques Oculus Go et Oculus Rift ce troisième trimestre 2018. La société qui appartient à Facebook représente 25% du marché des casques VR et elle a vendu 491 000 casques sans compter les Mi VR de chez Xiaomi.

Ces chiffres de ventes montrent que les utilisateurs sont plutôt intéressés par les casques VR autonomes, et c’est vrai, il n’y pas plus simple qu’un casque VR autonome car on n’aura pas besoin d’utiliser d’autres objets tels qu’un ordinateur qui coûte cher ou un smartphone compatible VR. Cependant, il faut savoir que les casques VR d’aujourd’hui ne sont pas capables de tout offrir aux utilisateurs, si on compare avec les casques VR connectés à des ordinateurs, ces derniers offrent des meilleurs graphismes aux utilisateurs.

Alors, que préférez-vous, les casques VR autonomes ou les casques VR connectés à des consoles de jeux ou à des ordinateurs ?

Source

Formula 1 annonce le lancement de son application VR à 360 degrés

Parmi tous les progrès technologiques qu’on retrouve dans le monde du sport, il n’y a pas une technologie plus immersive que la réalité virtuelle. La VR a changé la façon dont les équipes et les ligues présentent leurs événements à leurs fans, il y a des spectateurs à l’autre bout du monde qui ne peuvent pas rejoindre les tribunes pour regarder un événement sportif en directe.

Voiture de course Formula

Voiture de course Formula

La VR a changé la façon dont les fans peuvent regarder les événements sportifs, avec cette technologie on peut regarder à distance comme si on est dans les sièges les plus luxueux et on peut même être présents dans les stades pour regarder nos équipes favorites sans le besoin de quitter nos domiciles.

Il n’y a pas un grand nombre de sports qui sont disponibles en réalité virtuelle. La course automobile a plusieurs fans à travers le monde entier. Il est très excitant de voir des voitures bouger à des vitesses incroyables sur la piste à travers un casque de réalité virtuelle.

Ces types de propositions de valeur aux fans sont l’une des raisons pour lesquelles Formule 1 a signé un accord de partenariat exclusif avec le fournisseur de réalité virtuelle à 360 degrés The Dream VR. Ils vont faire équipe pour lancer une application de réalité virtuelle entièrement immersive. À partir de ce mois-ci, les passionnés de sport automobile pourront découvrir le sport et tout ce qu’il a à offrir dans une vision à 360 degrés que l’application fournira. Les événements de Formule 1 concernent actuellement plus de 3 millions d’utilisateurs dans 180 pays. Donc, il y a de fortes chances que beaucoup de fans vont adopter la VR afin de regarder leurs événements favoris.

La nouvelle application F1 VR et le canal 360 degrés qui l’accompagne seront disponibles sur tous les appareils qui sont compatibles avec The Dream App et incluront tous les aspects d’une course de Formule 1, y compris les blocs de départ jusqu’à la célébration pour le pilote vainqueur. Il y aura également une vue unique sur le paddock et un accès au garage de l’équipe afin que la course se déroule de la même façon que dans la réalité.

Albert Goma, responsable des licences et des partenariats numériques pour Formule 1, a déclaré : “Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux moyens innovants pour aider les fans à se rapprocher de leurs pilotes et équipes préférés. Grâce à ce partenariat progressif avec The Dream VR, nous avons trouvé un autre moyen de réaliser cela. Maintenant, nous sommes extrêmement heureux de pouvoir offrir une autre expérience de contenu unique d’immersion et d’interaction à nos fans, où qu’ils soient”.

 

La réalité virtuelle aide les élèves à apprendre le fonctionnement du cœur humain

Les élèves de l’école primaire Badgemore à Henley ont utilisé la technologie de la réalité virtuelle afin d’explorer le cœur humain.

La VR et les élèves de l'école primaire Badgemore à Henley

La VR et les élèves de l’école primaire Badgemore à Henley
Source : henleystandard.co.uk

Heart Academy, une organisation de bienfaisance, a apporté des écouteurs qui sont utilisés par les chirurgiens pour pratiquer la chirurgie afin que les enfants puissent l’essayer.

Les enfants de neuf et dix ans ont fait une étude interne du cœur humain

Lucy Gowing, responsable du développement à l’association caritative, a déclaré : “On a essayé d’inspirer les enfants à apprendre le cœur de manière différente. Au lieu de simplement leur montrer la présentation PowerPoint classique, nous utilisons des casques de réalité virtuelle”.

“Ils apprennent à quel point le cœur est complexe”. “En portant ces casques VR, la première chose qu’ils voient, c’est le cœur de l’extérieur, puis ils traversent la veine cave inférieure, qui ressemble à une montagne russe et ils sont dans le cœur, ensuite ils vont vers les poumons”.

“Les enfants ont quelques feuilles afin de prendre des notes”. “Les enseignants pensent que cette nouvelle technologie est beaucoup plus efficace pour faire apprendre aux enfants le fonctionnement du cœur humain. Nous demandons aux enfants de passer un test avant et après la leçon afin de voir ce qu’ils ont appris”.

“C’est la huitième école où nous avons été dans le cadre du projet pilote. Nous espérons le diffuser à l’échelle nationale en janvier 2019”.

Heart Academy prévoit trois autres leçons à l’école basées sur l’activité physique, une alimentation saine et des choix sains.

Tim Hoskins, directeur adjoint de l’école, a déclaré qu’ils sont vraiment ravis d’avoir essayé la réalité virtuelle. Cela donne vie au sujet et aide les enfants à comprendre.

L’élève Ewan Jacob, 10 ans, a déclaré qu’il avait peur de voir à l’intérieur du cœur. Il a ajouté que cela n’a pas l’air agréable.

Seb Kapron-Crook, 10 ans, a déclaré que c’était génial et vraiment cool parce qu’ils sont allés dans le cœur, et il a ajouté que c’était dégoûtant en même temps.

Imogen Boon, 10 ans, a déclaré qu’il aime le cœur parce qu’il le garde en vie, mais cette expérience est un peu dégoûtante.

 

Les étudiants en optométrie de Valley acquièrent une nouvelle expérience grâce à la VR

Les étudiants en optométrie de la Midwestern University à Glendale acquièrent une expérience de vie réelle grâce à la réalité virtuelle.

Des étudiants en médecine qui utilisent la VR

Des étudiants en médecine qui utilisent la VR
Source : fox10phoenix.com

La D re Alicia Feis a déclaré que depuis que les « têtes magiques de la réalité virtuelle » avaient été intégrées à l’entraînement, les résultats étaient satisfaisants.

“Même si les étudiants sont qu’au début de l’apprentissage, ils ont appris à manipuler tous les objets à la main. Leurs compétences techniques concernant le travail avec un patient étaient simples, maintenant elles sont 10 fois, peut-être 100 fois meilleures” Alicia Feis, OD, doyenne associée du Arizona College of Optometry.

Aux États-Unis, seules sept écoles d’optométrie disposent de ce type de technologie, la Midwestern University de Glendale est l’un des plus grands laboratoires.

“Lorsque j’avais 13 ans en 8e année, j’ai subi un examen de la vue et mon ophtalmologiste était trop cool et elle m’a expliqué tout ce qu’elle faisait », a déclaré Megan Horter, étudiante en troisième année médecine.

Megan ajoute que le fait d’avoir les casques de réalité virtuelle afin de regarder le fond de l’œil facilite l’identification des complications de santé telles que le diabète, l’hypertension, le glaucome et le cancer.

« C’est une compétence difficile, cela nous prend généralement entre trois et six mois. Avoir cette possibilité à tout moment, c’était simplement un énorme changement », a déclaré Horter.

Kelsey Harragrty, également en troisième année, dit que son père est un optométriste à la retraite, et ces nouvelles technologies comme celles-ci ne font que nourrir sa passion.

“J’aime le style de vie que vous obtenez avec l’optométrie en ce qui concerne l’équilibre entre le travail et la maison et c’est très intéressant. L’œil vous dit tant de choses sur le reste du corps que vous ne savez pas. Depuis quatre ans, j’apprends toujours de nouvelles choses intéressantes”, a déclaré Harrgrty.

Le Dr. Feis indique que même après des années d’expérience dans le domaine, elle a toujours aimé apprendre avec les casques VR.

“Je pratiquais même avec les étudiants aujourd’hui parce qu’il y a des choses que je n’ai jamais faites avec la réalité virtuelle. Je me demandais alors comment cela se passait ou comment vous vous déplacez avec un patient”, a déclaré le Dr Feis.

 

HoloSuit : la première veste VR “fabriquée en Inde” utilisée pour la formation des chirurgiens et des employés d’usine !

La réalité virtuelle a de nombreux usages, allant de la thérapie médicale à la simulation en passant par la conception industrielle. Les développeurs ont essayé d’intégrer la VR à de nouvelles expériences. Il s’agit cette fois du HoloSuit, la veste VR !

Veste VR HoloSuit

Veste VR HoloSuit
Source : KAAYA TECHNOLOGIES

Le moyen le plus courant d’interagir avec un jeu de réalité virtuelle consiste à utiliser des contrôleurs. Certains développeurs ont également expérimenté d’autres méthodes, telles que des tapis roulants omnidirectionnels, pour simuler les mouvements. La veste HoloSuit va encore plus loin en transformant le corps entier du porteur en un périphérique dans un monde virtuel.

Le dispositif provient de KaayaTech, une société de recherche en réalité augmentée (AR) et en réalité virtuelle (VR) basée à Mysore. Ils voulaient construire le contrôleur VR ultime. La combinaison est associée à des capteurs de mouvement, des capteurs de profondeur, des points de synchronisation du contrôleur de mouvement et bien plus encore, afin de donner une simulation aussi précise que possible du mouvement dans une expérience VR.

Cela signifie que vous n’allez pas seulement utiliser vos mains dans un monde virtuel, vous serez également capable de voir exactement où vous vous déplacez dans un espace virtuel. Mieux encore, cette veste VR est dotée de différents capteurs sur les bras, les mains et les doigts, vos actions sont encore assez précises au sein de l’expérience.

Et ça ne s’arrête pas là. La HoloSuit est également équipée de dispositifs de retour haptique, qui vibrent au déclenchement. Par exemple, imaginez-vous en train de jouer au cricket. Lorsque vous frappez la balle, vous ressentez l’impact des vibrations des gants de la combinaison. Lorsque vous ratez la balle, le dos de la combinaison peut sonner pour indiquer que vous n’avez pas réussi.

Les créateurs de l’HoloSuit parlent aussi des applications qu’on peut utiliser avec cet appareil au-delà du simple divertissement. Cette nouvelle veste VR peut être utilisée pour entraîner des athlètes professionnels. Ils affirment que l’armée indienne l’utilise déjà pour entraîner les débutants dans les opérations de sous-marins. Les ingénieurs peuvent l’utiliser pour développer des conceptions de nouveaux moteurs, machines et robots, et les médecins peuvent l’utiliser pour améliorer considérablement leurs recherches en matière de diagnostic.

La réalité virtuelle s’introduit dans plusieurs domaines de nos jours, après les casques VR, il y a eu les contrôleurs, les gants VR, les chaussures VR, et maintenant c’est une veste VR, cette technologie n’est pas seulement un moyen de divertissement, on a vu que plusieurs sociétés l’utilise dans leur système de marketing, d’autres l’utilise pour former leurs employés, certains écoles l’utilise pour enseigner, et elle est même utilisée par les médecin comme un moyen qui permet de soulager les patients. Alors que pensez-vous de l’avenir de la réalité virtuelle ?

 

PoseVR : le nouvel outil d’animation en réalité virtuelle de Disney

La branche de recherche et de développement de Disney vient de dévoiler une nouvelle surprise, il s’agit d’un nouvel outil d’animation en réalité virtuelle baptisé PoseVR. Ce dernier permet le contrôle des personnages animés.

PoseVR est une application interne à Disney, ce qui signifie que son usage est dédié seulement à la société. Pour le moment, on ignore sa date de disponibilité pour le grand public. En revanche, elle possède un grand potentiel du point de vue créatif selon les informations qui ont été dévoilées.

PoseVR : une animation 2.0 pour la réalité virtuelle ?

Une animation des personnages pour un programme TV est un travail totalement différent de celui exigé par la réalité virtuelle. D’un autre côté, ces deux dernières (TV et VR) pourraient bien s’aider à développer une animation VR. C’est ce que nous laisse deviner PoseVR qui est un outil développé en interne par Disney Research. L’idée est de donner la possibilité aux animateurs de de travailler en réalité virtuelle via une méthode facile et efficace. Pour les professionnels, il existe en effet des similitudes avec le travail de ceux qui font du stop-motion en 3D. Cela a déjà été mis en marche dans Cycles, c’est le premier projet de réalité virtuelle développé par Disney.

Cette vidéo nous montre comment fonctionne le système PoseVR et comment on pourrait l’utiliser. Il faut savoir que ce n’est pas le premier logiciel qui vient avec cette idée. Tvori était le plus avancé jusqu’à maintenant, cependant Disney est en train de prendre les choses au sérieux. Par ailleurs, il reste un long chemin à parcourir pour Disney, afin de mieux développer son logiciel.

Source