Facebook veut que ses utilisateurs aient la possibilité d’utiliser leur corps entier dans la VR !

Facebook travaille sur des avatars de réalité virtuelle “full-body” qui veut dire corps entier. Ces avatars ressemblent à de vraies personnes ainsi qu’ils se déplacent de la même façon qu’un être humain. Le but du grand réseau social est de rendre la technologie encore plus attrayante et immersive.

Facebook VR
Photo prise par Rachel Metz, CNN Business

“La société fabrique et anime des modèles anatomiquement corrects du squelette humain ainsi que des muscles et de la peau superposés”, a annoncé mercredi la conférence annuelle des développeurs de la F8. Ces avatars imitent la façon dont les humains se déplacent en temps réel et reproduisent leurs mouvements en réalité virtuelle. La société est également en train de reconstruire et de simuler les vêtements réels qu’une personne porte, en utilisant un logiciel basé sur la physique pour comprendre comment les vêtements devraient bouger virtuellement lorsqu’ils font des choses telles que la danse ou les étirements.

Les avatars actuels dans les applications de réalité virtuelle sont assez limités, même s’ils se sont améliorés au cours des dernières années. Votre personnage virtuel se compose uniquement d’une tête et (si vous êtes chanceux) de mains, car ce sont les deux zones du corps dont le mouvement peut être suivi à l’aide des casques et des contrôleurs VR existants. Sur le casque Oculus Quest VR de Facebook, par exemple, même si vous regardez vers le bas et vous voyez tout un corps, vous avez la possibilité de contrôler la tête et les mains seulement, ce qui signifie qu’il n’y a pas de compatibilité 6DoF. Les options de personnalisation, y compris celles proposées par Oculus dans ses propres applications, permettent de faire de votre personnage animé une version fantaisiste ou caricaturale.

Le responsable de la recherche de Facebook Reality Labs, Ronald Mallet, a présenté ce mercredi une vidéo qui a appelé « un des premiers prototypes de la prochaine génération d’avatars en réalité virtuelle hyper réaliste ». Dans ce document, un homme et une femme se déplaçaient dans une grande salle avec des casques de réalité virtuelle, tandis que leur version virtuelle presque identique en trois dimensions – jusqu’à leur jean et leur t-shirt jouait au football sur un terrain virtuel avec un ballon numérique. Alors qu’ils levaient leurs mains et se frappaient les jambes dans la vie réelle. Les avatars VR ont fait un peu de retard en comparant avec les gestes des deux personnes en réalité.

Mallet a souligné que ce type d’avatar complet, entièrement suivi, est encore loin dans le futur. L’un des défis (parmi beaucoup d’autres) est qu’il n’existe actuellement aucun moyen pour les personnes de générer ces versions numériques avec des capteurs standards. Facebook devra également déterminer la meilleure façon de sécuriser ces avatars. Mallet a déclaré que cela pourrait signifier qu’il y aura une nécessité d’utiliser la reconnaissance faciale ou des empreintes digitales pour connecter un avatar réaliste à une personne.

« Il nous faut plusieurs années pour réaliser ce type de casques VR pour le grand public », a déclaré Mallet.

Facebook a déclaré en mars qu’il progressait dans la création de visages d’avatar tridimensionnels d’une apparence réaliste qui peut correspondre aux mouvements et aux expressions de leurs homologues humains en temps réel. Il a poursuivi que l’ajout du reste du corps serait une prochaine étape. Une démonstration vidéo montre des visages animés qui ressemblent presque à des humains.

La société a annoncé qu’elle commencerait à commercialiser ses deux nouveaux casques de réalité virtuelle, Oculus Quest et Oculus Rift S, à partir du 21 mai prochain. L’Oculus Quest est un casque VR autonome sans fil qui n’a pas besoin d’une connexion à un autre objet pour fonctionner. Tandis que l’Oculus Rift S a besoin d’une connexion à un PC pour une meilleure expérience graphique.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.